Comment reconnaître un acier pour béton certifié ?

Les usines certifiées apposent la marque sur les étiquettes de leurs aciers. Le certificat est valable pour une usine, a une durée de validité maximale de 3 ans.
Il est donné pour un produit relevant d'une des normes suivantes :

  • XP A 35-014 (Aciers pour béton armé - Barres, fils machines et fils lisses à verrous ou à empreintes en acier inoxydable),
  • NF A 35-017 (Barres et couronnes non-soudables à verrous.),
  • NF A 35-024 (Aciers pour béton armé - Treillis soudés de surface constitués de fils de diamètre inférieur à 5 mm.)
  • XP A 35-025 (Produits en acier - Barres et couronnes pour béton armé galvanisées à chaud.),
  • NF A 35-030 (Produits sidérurgiques - Barres crénelées à haute adhérence en acier pour poteaux en béton armé, supports de lignes aériennes.)
  • NF A 35-080-1 (Aciers pour béton armé - Aciers soudables - Partie 1 : Barres et couronnes.),
  • NF A 35-080-2 (Aciers pour béton armé - Aciers soudables - Partie 2 : Treillis soudés.).

Les aciers certifiés portent une marque de laminage spécifique au producteur, et indiquée sur le certificat NF-AFCAB.

Ce qu'exige l'AFCAB pour délivrer un certificat “Aciers pour béton armé”

Bénéficier du droit d'usage de la marque "aciers pour béton armé". Les dispositions contenues dans les règles de certification AFCAB "aciers pour béton armé" permettent d’assurer que les aciers ainsi fabriqués :

  • Sont conformes aux normes en vigueur,
  • Sont contrôlées à chaque stade de la fabrication,
  • Ont une origine identifiable,
  • Sont, le cas échéant, aptes à être pliés et redressés une fois, tout en conservant leurs caractéristiques.

Les contrôles effectués

L'usine doit mettre en place des documents Qualité basés sur l'application sectorielle de la norme NF EN ISO 9001. Elle doit notamment assurer :

  • la maîtrise de ses documents de contrôle,
  • la vérification des demi-produits éventuellement approvisionnés,
  • l'identification des produits finis (étiquettes et marque de laminage),
  • la traçabilité à la coulée (pour les barres et les couronnes d'armatures soudables),
  • la maîtrise des procédés de fabrication,
  • le contrôle de la conformité des produits fabriqués,
  • la vérification des moyens de mesure et d'essais,
  • le traitement des non conformités et des actions correctives,
  • l'archivage des documents, et notamment des documents de contrôle,
  • des audits qualité internes,
  • la qualification des opérateurs en charge du réglage des paramètres de fabrication, des contrôles et des essais, et des vérifications des matériels de contrôle et d'essais,
  • la mise en place d'une analyse statistique de la qualité sur le long terme.