À propos

Téléchargez notre plaquette de présentation au format PDF

Le mot du président

Depuis sa création en 1990, I’AFCAB a progressivement développé puis mis en œuvre un ensemble cohérent de cinq procédures de certification de produits et de services, dans le domaine de l’armature traditionnelle des constructions en béton armé. Les référentiels de certification correspondants sont basés sur des normes françaises s’appuyant sur des normes d’origine européenne, internationale, ou des spécifications techniques représentant l’état de l’art.

L’AFCAB a mis en place un fonctionnement collégial, avec une représentation équilibrée des différentes parties prenantes (producteurs et fabricants, utilisateurs, organismes techniques) dans ses différentes instances.

L’AFCAB a fait reconnaître sa compétence technique d’organisme de certification via une accréditation délivrée par le COFRAC.

Les ambitions futures de L’AFCAB sont multiples.

Il s’agit principalement :

  • d’œuvrer pour une prise en compte systématique des certifications de I’AFCAB dans les appels d’offres des constructions en béton.
  • d’élargir le périmètre des partenaires de l’AFCAB, de manière à couvrir l’ensemble des intervenants dans l’acte de construire (maîtres d’ouvrage, concepteurs, entreprises, bureaux de contrôle, assureurs).
  • de contribuer aux actions de formation initiale et continue, dans le secteur.

Aujourd’hui, tout est réuni pour que nous devenions un partenaire incontournable du secteur de la construction en béton armé et que nous puissions construire, avec l’ensemble de nos partenaires, un avenir sur des bases solides et durables.

Bernard CRETON

Président de l’AFCAB

Notre histoire

Avant 1990.

Les fabricants d’armatures devaient être contrôlés par chaque maître d’ouvrage adjudicataire d’un chantier important (par exemple, une centrale nucléaire).

Ces maîtres d’ouvrage devaient se déplacer dans l’atelier pour vérifier les conditions de fabrication et s’assurer que le fabricant d’armatures appliquait correctement son Plan Qualité.

Après 1990.

Naissance de l’Association Française de Certification des Armatures du Béton (AFCAB).

Lorsque EDF décida de construire la centrale nucléaire de CIVAUX, la Direction de l’Equipement Construction suggéra au Président de l’Association Professionnelle des Armaturiers, de créer une certification, délivrée par un organisme indépendant, qui réponde aux spécifications communes à l’ensemble des armaturiers.

Après avoir rassemblé les acteurs essentiels du domaine ; associations représentatives de producteurs d’aciers pour béton armé ; SNCF, ministère en charge de l’équipement ; Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (actuel IFSTTAR), il fut décidé de créer l’Association française de certification des armatures du béton (AFCAB).

Aujourd'hui.

L’AFCAB regroupe les principaux acteurs qui produisent ou mettent en œuvre des armatures pour le béton et leurs accessoires.

Elle représente les donneurs d’ordres (MTSE, SNCF, EDF), les négociants et les entreprises générales, les producteurs d’aciers pour béton armé (barres et couronnes, treillis soudés, treillis raidisseurs), les armaturiers ainsi que les entreprises de pose, les laboratoires / organismes d’audits (IFSTTAR, CEREMA, CSTB) et les bureaux de contrôle (COPREC) et CIMBETON.

Organisme accrédité par le Comité français d’accréditation (COFRAC), l’AFCAB a fortement contribué à l’élaboration et la mise en place de certifications qui permettent à l’entreprise de BTP et au maître d’ouvrage d’être confiant dans le fait que le maillon armature s’insérera parfaitement dans la chaîne de qualité de l’ouvrage.

Un organisme accrédité

L’AFCAB a mis en place une organisation conforme aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17065 relative aux organismes de certification de produits et services et a obtenu son accréditation auprès du COFRAC – Certification de produits et services pour cette activité sous le n° 5-0007. Cette accréditation garantit l’indépendance, la compétence et l‘impartialité de l’AFCAB.

L’association s’appuie sur :

  • Un Conseil d’administration, composé de 12 membres bénévoles,
  • Un secrétariat permanent, constitué de 4 salariés,
  • 25 auditeurs qualifiés,
  • 8 laboratoires d’essais,
  • 5 Comités particuliers, composés chacun d’une quinzaine d’experts bénévoles.